Le travail de la vigne

Pour obtenir une maîtrise réfléchie des rendements et une qualité optimale des raisins, plusieurs étapes sont à effectuer:

La taille de la vigne
Les vignes sont taillées en « guyot »: les baguettes restent longues, les bourgeons sont supprimés de façon à ce qu’il n’en reste que 6 et plus bas un courson taillé a 2 yeux, celui-ci prépare la taille de l’année d’après. Tout cela permet d’avoir une végétation bien étalée et un bon état sanitaire.
Les bois coupés seront brûlés pour éviter que toutes maladies se propagent dans le sol.

Attacher les branches
Etape importante pour être sûr que la sève soit bien répartie, pour avoir une végétation bien aérée. Ce travail est minutieux une vieille rumeur bourguignonne dit qu’il n’y a que les femmes qui savent bien le faire.

L’ébourgeonnage 
Dit plus familièrement « l’échettonage ». Cette étape consiste à enlever les doubles bourres et tout ce qui pousse au pied pour limiter la production,  il ne faut laisser que 4 pousses sur la baguette et 2 sur le courson. Ceci pour que le feuillage soit bien répartit et que la future récolte soit de cette manière bien aérée et qu’il n’y ait pas de pourriture. Cette méthode permet aussi de laisser un nombre de raisins suffisant pour situer la production entre 35hl et 50hl selon les appellations.

Traitements
En ce qui concerne les traitements, la lutte raisonnée est pratiquée.
Seuls les traitements nécessaires sont effectués : le mildiou et l’oïdium.
Le traitement pour l’oïdium est à base de souffre et celui pour le mildiou est à base de cuivre. Aucun traitement anti-pourriture n’est effectué et très rarement de traitement contre les vers. Les résultats obtenus sont concluants.

Vendanges
La machine à vendanger est utilisée juste pour les bourgognes, c’est un beau progrès, une machine bien réglée et bien menée laisse les verjus ainsi que le pourri sur le rang.
Pour les villages et premier cru, l’équipe de vendangeurs, fidèle depuis maintenant 25 ans est heureuse de se réunir pour venir cueillir le fruit qui fera un doux nectar, ce si bon vin.
Après ce travail fait dans la bonne humeur, mais disons-le il n’est quand même pas de tout repos : il y a la fête de fin de vendanges faite au Domaine nommée « paulée ».